La série photographique Chambre avec vue débute avec un récit.

 

Dans les années 1970, un entrepreneur grec débarqué des Etats-Unis sollicite de l’argent et des terres auprès de la population d'Ikaria dans le but de construire un complexe hôtelier destiné à créer de l’emploi et de la richesse sur l’île.

 

L’hôtel Tula ouvre ses portes quelques temps plus tard mais rapidement le propriétaire disparait avec les fonds investis et l'hôtel est fermé.

 

L'histoire de l'hôtel Tula rappelle l’effet du mirage. L’image désirée disparaît dès l’instant où elle semble accessible.

Ces chambres dont la vue est absente interrogent notre relation à la représentation et à nos paysages d’inscription